La loi de Blondel est une formule universelle qui régi le confort d'un escalier afin qu'il soit agréable à emprunter pour un usager. La loi de Blondel met en relation 2 dimensions : la hauteur de marche, et le giron. Comment utiliser cette loi ? OéBa vous explique. 

Inventée au 17ème siècle par l’architecte français Nicolas-François Blondel, la formule de Blondel permet de calculer le pas adéquat d’un escalier.

Lors de la conception d’un escalier il est vivement conseillé d’utiliser cette loi de Blondel qui permet de définir le bon giron et la bonne hauteur de marche pour obtenir un escalier confortable pour l’usager.  

Comment se servir de la formule de Blondel : M = 2h + g ?

La formule de Blondel est la suivante : 

M = 2h + g

« M » correspond au pas de foulée, « h » à la hauteur de marche, et « g » au giron. 

Le pas d’un escalier doit donc correspondre à 2 hauteurs de marche, plus un giron. 

Le résultat doit se situer entre 60 et 64 cm. 

Si le résultat se situe entre ces valeurs, alors l’escalier est confortable, et facile à utiliser pour l’usager. 

Comment savoir qu’un escalier est confortable à l’usage grâce à la Loi de Blondel ?

Pour illustrer la formule de Blondel, nous allons prendre un exemple. Un escalier droit qui possède une hauteur à franchir de 2800 mm (soit 2,80m) est composé de 15 marches de 186 mm de hauteur, et de girons de 240 mm. 

On calcule Blondel de la manière suivante : (186 x 2) + 240 = 612 mm 

Le résultat étant compris entre 600 et 640mm, l’escalier est parfaitement confortable pour un être humain. 

Si au contraire l’escalier possédait 16 marches avec des girons de 240mm, la formule de Blondel donnerait un résultat trop faible de 590mm. Les marches seraient trop hautes et l’escalier serait désagréable à l’usage lors de la montée et descente de l’escalier. 

Quand on ne peut pas respecter la loi de Blondel 

Dans la rénovation de maisons anciennes ou même parfois dans les constructions neuves, les trémies et les emplacements prévus pour les escaliers ne sont pas optimisés pour recevoir des escaliers confortables.

Pour ne pas faire d’erreur dans la taille de votre trémie, vous pouvez consulter le guide des trémies préconisées pour un escalier aux normes. 

Il est préférable de revoir la taille de la trémie avant la pose de l’escalier pour éviter des coûts de changement d’escalier dans les années à venir. Un escalier a une durée de vie de 25 à 30 ans, il serait donc dommage d’avoir à le remplacer prématurément. 

Suivez notre actualité en direct sur nos réseaux

Plan de validation après commande
Livraison gratuite toute France
Paiement CB sécurisé
Assistance téléphonique
Fabrication Française

Les conseils techniques du pro de l'escalier